12/10/2007

Tintin, c'est pas Hergé

VOID



Hergé avait l’habitude de dire : « Tintin, c’est moi ! ».

N’en déplaise à la mémoire du Maître, et avec tout le respect que je dois à son indéniable talent, je me permets (iconoclaste que je suis) de ne pas être d’accord…

Tintin, c’est … Tintin.
Hergé l’admettait d’ailleurs volontiers : son personnage le dépassait, lui échappait parfois.
Georges Rémi (pour l’appeler par son vrai nom) s’identifiait d’ailleurs plus à Haddock – voire à Milou – qu’au reporter du petit XXe : la perfection de son héros de papier allait même jusqu’à l’agacer, au point de parfois écorner volontairement Tintin, sans toutefois le rendre réellement "crédible", humainement parlant.

Tintin n’est pas humain, comme le sont Haddock, Lampion, Nestor… et la plupart des personnages du corpus de Hergé. C’est une icône, une vue de l’esprit, un idéal.

C’est (en partie) pour ça que je trouve ridicule d’attaquer Tintin, en pensant atteindre Hergé.
Tintin est un personnage de BD – créé par Hergé, certes – mais auquel on ne peut pas s’identifier.
Autant s’en prendre à E.T. en voulant attaquer Spielberg !

VOID
Quant à Hergé lui-même, il n’est certainement pas irréprochable (qui l’est ?), et il est évident que certains aspects de sa vie privée peuvent prêter le flanc à la critique.
Mais j’ai pour principe de lire un roman en me fichant du casier judiciaire de son auteur, de regarder un film en n’ayant cure que le séducteur de ces dames soit joué par un acteur homosexuel, ou d’écouter une belle chanson en oubliant sur le moment que l’interprète fut une crapule.

Tout ça pour dire que, en fin de compte, Tintin, c’est … NOUS , et que, ni Rodwell, ni la Justice, ni quelques Ostrogoths ( ! ), n’ont le droit de NOUS l’enlever !

Tonnerre de Brest !

Ostrogothé à 07:15 par Ostrogoth | 2 Olibrius !